Actions contre les rapts d'enfants en Allemagne

Comment protéger vos enfants contre (Jugendamt)*=office de la jeunesse=aide sociale à l'enfance

En voici 7 bon conseils pour garder Jugendamt loin de vos petits.
 

 

 

    • Quitter le pays

C’est la solution la plus radicale. Mais c’est ce qu’il faut faire lorsque vous vivez sous la férule d’un organisme tout puissant dont les employés n’ont de compte à rendre à personne. Jugendamt est trop puissant. Votre partenaire allemand lui le sait, alors pourquoi pas profiter lorsque le ciel est encore bleu d’aller ensemble vivre dans un pays où vous pouvez mieux vous exprimer, où la justice familiale sera juste et équitable en cas de divorce afin d’équilibrer les forces.

      • Que l’amour ne vous aveugle pas !

Si vous vivez et travaillez en Allemagne, marié à une allemande et que en plus vos enfants naissent dans ce pays, vous devez être certains que en cas de divorce ou séparation, Si vous ne saviez pas que vous n’avez aucune chance de vous en sortir avec la garde de l’enfant, pas même avec la garde alternée parce que l’Allemagne ne reconnait pas encore ce statut, votre partenaire le sait: prenez vos gardes! La confiance est bien, mais la prudence c’est mieux
Les Allemands eux-mêmes le confirment "Vertrauen ist gut, Kontrolle ist besser". Sachez donc qu’en cas de divorce, non seulement vous perdrez la garde de vos enfants, mais également l’autorité sur eux. Il se pourrait même que lorsque vous serez amené à assumer vos quelques heures de votre droit de visite surveillé mensuel qui vous seront accordés, il ne vous sera pas seulement interdit de changer les couches ou les habits de votre enfant, mais aussi de lui parler à une langue autre que l’allemand ou l’anglais, de lui poser trop des questions.

 

        • Ne pas s’enregistrer – Melden Sie sich nicht an

Déclarer son lieu de résidence est obligatoire en Allemagne (Meldepflicht). Mais les informations données au Einwohnermelbehörder sont librement consultables à tout instant par la Police et Jugendamt sans préalable. Jugendamt et la police sont deux organismes sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur, qui se confondent. Il y a certaines personnes en Allemagne qui pensent que le personnel de l’Office des Etrangers (Ausländeramt), Meldebehörde et Jugendamt sont tous des fonctionnaires de la police en civil). Il y a une telle complicité entre eux qu’ils ne se cachent pas des informations et se rendent mutuellement service même sans l’intervention d’un juge au mépris du soi-disant Schweigepflicht (disposition légale interdisant le transfert des données personnelles à une tierce personne sans l’autorisation d’un juge) . Lorsque Jugendamt pénètre chez vous, il en informe la police qui ne vient pas pour interroger, mais pour exécuter les voeux et ordres de Jugendamt. Si donc l’Etat vous apporte la paix et la Sécurité, vous lui rendez cela à Travail et en Loyauté, à l’inverse, si l’Etat vous apporte l’insécurité, vous lui rendez cela en incivisme. Jugendamt est un danger pour vos enfants, alors pourquoi offrir aux bandits vos coordonnées exactes.

Que faut-il faire à la place : Si vous êtes quelqu’un d’actif, et surtout si vous avez un véhicule. Pour éviter des ennuis, par exemple vous êtes flashés à l’autoroute vous pouvez vous enregistrer à l’adresse d’un ami. Il vous transmettra tous les courriers venant de la police. Dans tous les autres cas, si vous changez de ville ou de maison par exemple, vous n’avez pas besoin de déclarer à nouveau votre adresse privée (ummelden). Vous restez enregistrés à votre ancienne adresse et communiquez par écrit avec l’extérieur par le biais d’une boite postale (Postfach) que vous créerez à la poste. Beaucoup de Turques en Allemagne vivent ainsi. Vous n’avez absolument rien à craindre. Restez invisible face à un ennemi infaillible devant la loi.

      • Inscrire ses enfants dans écoles privées.

Les employées de Jugendamt sont mêlées dans des écoles publiques, dissimulées en maîtresses et encadreurs (Erzieherinnen). Ce sont elles qui posent souvent des questions aux enfants sur vos déplacements, vos activités et même vos rapports de couple… 2 enfants sur 3 enlevés de leurs parents, le sont à la sortie des classes. C’est le lieu le plus dangereux pour vos enfants. Il y a des écoles privées en Allemagne , payantes certes. Tout citoyen qui travaille peut s’offrir ce luxe de payer 1000 à 2000 € par an pour son enfant.

    • Eviter les prestations sociales si ce n’est vraiment pas nécessaire

La police en l’occurrence Jugendamt a accès à toutes les informations relatives aux personnes à revenu faible qui sollicitent l’aide de l’Etat. Pour le bien de votre enfant, vous pouvez vous passer des quelques euros d’indemnité de logement (Wohngeld), vous pouvez aussi vous passer de l’aide social (ALG II), enregistrez une PME en quelques minutes et exercez vos petites métiers de peintre, maçon, menuisier, ménagère…etc. des revenu de plus de 4000@ sont à votre portée, si vous êtes un bon travailleurs.

    • Ne soyez pas pressé de prendre le passeport allemand de votre enfant

Certains se précipitent de le prendre comme si c’était un diplôme. En avez-vous vraiment besoin? Beaucoup d’Allemands eux mêmes n’ont pas de passeport. Le Passeport est un document de voyage exigible à la sortie ou en l’entrée du territoire. Si vous voyagez beaucoup, déclarez votre enfant en premier à l’ambassade de votre pays d’origine dont vous avez gardé l’acte de naissance au moins et faites lui établir le passeport de votre pays. Allez à l’Office des Etranger et obtenez facilement un titre de séjour pour lui en vertu du votre. S’ils se rendent compte que votre enfant est allemand et qu’il n’en a pas besoin, dites leurs que votre pays n’accepte pas la double nationalité pour le moment, et que pour les formalités d’usage civil, il lui faut un passeport. Il pourra lui-même dès sa majorité choisir quel passeport il voudrait bien garder . Le demande de passeport se fait au Meldeamt, ces fameux bureaux directement liés à la police et à Jugendamt. Demander le passeport très tôt c’est de permettre à Jugendamt de vous localiser et surveiller vos entrées et sorties du territoire allemand.

 

      • Eviter les logements sociaux.

Le problème n’est pas le logement social en soi, mais la qualité du voisinage. Vous cohabitez avec des gens de très bas niveau qui s’étonnent que vous avez une belle voiture. Lorsqu’ils se rendent compte de ce que vous êtes et de ce que vous faites, ils deviennent aigris de jalousie. Ce sont eux qui vendront en premier la brèche, lorsque vous commettrez la maladresse de corriger votre enfant ou lors d’une dispute de taper sur votre femme.

      • Mutez votre mode d’assurance maladie


Lorsque vous étiez étudiant, vous payiez un taux forfaitaire autours de 100€/mois. Il s’agit d’une tarif social pour étudiant. Le prix d’une assurance maladie pour un travailleur commence à 250€ le mois. Beaucoup d’africains veulent continuer à économiser malgré leur changement de statu. Vous vous rendez visibles et vulnérable à chaque fois que vous profitez des prestations sociales de l’Etat. Vous êtes invisibles et forts à l’inverse lorsque vous vous tenez debout par vous mêmes.
La seule prestation de l’Etat qui vous revient de droit et dont personne ne peut renoncer c’est l’allocation familiale appelée localement Kindergeld.

      • Vivre dans la discrétion totale avec votre partenaire


La jalousie est présente dans toutes les sociétés. Vos succès n’enthousiasment pas tout le monde.

 

        • Si vous êtes marié à une femme allemande blanche

Vous n’avez d’autres choix que de vous montrer, très doux, coopératif et conciliant, parce que vous êtes fragilisés par trois réalités suivantes:
1. L’Allemagne ne connait pas la garde partagée. La seule issue favorable qui vous reste en cas de divorce c’est l’arrangement à l’amiable en dehors du cadre de la justice sinon vous ferez la connaissance avec Jugendamt, le tout puissant Procureur Général, Juge d'Exécution, Avocat et 3ième parent autoproclamé. Pour le Bien-être de l'enfant (Kindeswohl) diront-ils, la garde exclusive de l'enfant sera octroyée à la mère allemande même si c’est vous le Vice Président de la Deutsche Bundesbank.
2. La mission secrète confiée à Jugendamt par le Gouvernement allemand sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur est d’empêcher que tout enfant de parents étrangers devenu allemand par l’article §4 abs2 et 3 StAG ne sorte du territoire allemand ou grandisse sous l’influence culturelle et linguistique du parent non allemand.
3. La réalité selon laquelle, les juges accordent plus facilement la garde de l’enfant à la femme qu’à l’homme dans tous les pays au monde, peut être parce que traditionnellement, le rôle de l’homme dans la famille est d’apporter les ressources de survie à la famille et celui de la femme de gérer ces ressources existe aussi en Allemagne. Même entre allemands, la femme emporte facilement le combat pour la garde de l'enfant au détriment de l'homme qui qu'il soit.

        • Si vous êtes une femme de nationalité étrangère mariée à un homme allemand

Vous avez une chance sur deux que la garde de l’enfant vous reviennent seulement si
– Vous avez acquis la nationalité allemande
– Vous travaillez et non dépendant de l’aide sociale (ALG II)
– Vous vous séparez amicalement, et vous n’essayez pas d’empêcher au père de voir ses enfants. Il est important que vous sachiez que le père allemand peut sur simple dénonciation selon laquelle vous tenteriez d’extraire vos enfants à l’étranger déclencher une alerte qui aura des conséquences négatives sur vous, même si ce n’est pas vrai.

 

 

 

Réponses aux questions de parents abusés



CORRIGER L’INJUSTICE:Pourrais-je revoir mes enfants un jour?



Ce n’est qu’à partir de 16 ans lorsque l’enfant lui même sera jugé apte à décider de son lieu de résidence que vous pourriez revoir votre enfant. Au sujet de votre inquiétude, beaucoup d’enfants se montreraient réticents à rencontrer leurs parents du fait de leur germanisation: un processus durant lequel, l’enfant aurait appris essentiellement les valeurs qui lui auraient été imposées. Cependant, l’instinct maternel féminin pousse les filles à retracer leurs origines pour comprendre, mieux que les garçons qui eux tenteront de vous juger. Lorsque ce moment arrivera, ne manquez pas de dire la vérité à votre enfant, et lui donner le libre choix de trancher par lui-même.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×