Alerte enlèvement: 3 enfants disparus, leur mère tuée

Joris,Jad,Alia

 

 

: Alia, 5 ans, Joris, 10 ans et Jad, 6 ans. Ils ont disparu dimanche matin à Pontcharra sur Turdine (Rhône. Ils pourraient se trouver avec leur père.

Alerte-enlevement.gouv.fr

 

 

La gendarmerie a lancé dimanche soir une alerte enlèvement concernant trois enfants disparus dans le Rhône et susceptibles d'être avec leur père, la mère ayant été victime d'une «mort violente».

 

Selon nos informations, le couple était «en instance de séparation trés conflictuelle».

 

 

«Joris, garçon de 10 ans, cheveux châtains, yeux marrons, mince ; Jad, garçon de 6 ans, cheveux châtains frisés, yeux marrons, menu ; et Alia, fille de 5 ans, cheveux bruns, yeux marrons, ont disparu à Pontcharra surTurdine (69), dans la matinée du 29 mai 2016», précise l'alerte.



Les enfants sont susceptibles de circuler à bord d'un véhicule Renault Vel Satis de couleur gris clair immatriculé 287 AQE 69 avec leur père, homme de 45 ans, de type méditerranéen, cheveux bruns, 1 mètre 80.

 

 

 

Si vous localisez les enfants, n'intervenez pas vous-même, prévient la gendarmerie. Appelez immédiatement le 0800.363.268 ou envoyez un courriel à alerte-enlevement@gendarmerie.interieur.gouv.fr

 

Le plan Alerte enlèvement a été utilisé pour la dernière fois mi-août dernier.Il avait alors permis de retrouver sain et sauf Rifki, un garçonnet de 4 ans d'origine comorienne.

Jusqu'à présent, ce dispositif s'est révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés. Il est largement inspiré du plan "Amber Alert", créé au Texas en 1996, après l'enlèvement et l'assassinat de la petite Amber Hagerman.

L'alerte enlèvement est levée dans le Rhône. 

Le père a été interpellé après s'être constitué prisonnier auprès des gendarmes de Tarare, dans le Rhône, et les trois enfants ont été retrouvés sains et saufs chez des proches. 

"Il s’est rendu et a dit que les enfants étaient chez sa soeur, ce qui était le cas" a expliqué une source proche de l'enquête. 

Une alerte enlèvement avait été lancée ce soir concernant trois enfants disparus dans le Rhône et susceptibles d'être avec leur père, la mère ayant été victime d'une "mort violente". 

Le couple était en instance de séparation trés conflictuelle

Alerte enlèvement: le père placé en garde à vue

Moins de deux heures après le lancement d’une Alerte enlèvement, les trois enfants disparus ce dimanche dans le Rhône ont été retrouvés sains et saufs.

 

Leur père, âgé de 45 ans et de nationalité turque s’est rendu. 

 

Suspecté "d'homicide volontaire avec préméditation" sur la mère des enfants, retrouvée morte ce dimanche matin chez lui, il a été placé en garde à vue.

Les enfants ont été retrouvés à l’abri chez la soeur du père à Villeurbanne dans la banlieue lyonnaise, selon la gendarmerie. Il s’était rendu peu auparavant à la brigade de gendarmerie de Tarare, au nord-ouest de Lyon, et avait expliqué que les enfants étaient à l’abri chez des proches.

Un problème autour de la garde des enfants

Le dispositif Alerte enlèvement avait été déclenché ce dimanche pour retrouver ces trois enfants de 5 à 10 ans, qui avaient disparu à Pontcharra-sur-Turdine (Rhône).

Auparavant, le corps de leur mère avait été découvert ce dimanche matin dans un appartement du père situé dans cette même commune,. Elle aurait été victime d'une "mort violente". Le couple était séparé et il y avait entre eux "un problème autour de la garde des enfants".

Ae

 

Hier, une alerte enlèvement avait été lancée dans le Rhône après la disparition de trois enfants et la découverte du cadavre de leur mère dans leur appartement de Pontcharra-sur-Turdine, dans le Rhône. 

Heureusement, les deux garçons et la fille âgés respectivement de 5, 6 et 10 ans, ont été retrouvés sains et saufs dans la soirée chez leur tante. 

Le père s’était livré spontanément dimanche soir à la gendarmerie de Tarare, une heure après le déclenchement de l’alerte et la diffusion de sa photo dans les médias. 

"Dans le même laps de temps et toujours grâce au déclenchement du plan, le frère du père de famille a contacté le numéro dédié pour indiquer que les trois enfants se trouvaient au domicile de leur tante, soeur du père, dans un logement à Villeurbanne", a expliqué le procureur. 

"Les enfants ignoraient tout du drame familial qui venait de se produire et ont immédiatement été pris en charge par une unité spécialisée de la gendarmerie dans les auditions des mineurs" a-t-il rajouté. 

Placé en garde à vue, le papa, un assureur de 45 ans, a avoué avoir tué sa femme. Il a indiqué l'avoir frappé à plusieurs reprises avec un morceau de bois d’un mètre environ de long, retrouvé sur la scène de crime. 

La victime, âgée de 39 ans, avait quitté le domicile conjugal le 19 mai et en avait informé deux jours plus tôt les services de police de Lyon dans une main courante. "Elle indiquait, sans précision, être victime de violences psychologiques (insultes et menaces) et évoquait un fait de violence physique datant de plus de sept ans". Elle n’avait jamais déposé plainte pour ces faits.

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau