LA PSYCHIATRIE & CIE

LES DROGUES PSYCHIATRIQUES PEUVENT TUER VOTRE ENFANT

Certains enfants placés sont  soit en  Foyers , soit en  Famille D'accueils  ou chez  certains  Tiers Digne de Confiance sont drogués avec des  psychotropes afin qu'ils se taisent des maltraitances qu'ils subissent.


Les psychiatres qui leurs ont fait une ordonnance trouvent chez ces enfants les troubles suivant:
**Troubles de l'attention
**Trouble de l'apprentissage
**Trouble Bipolaire
**Trouble maniaco-dépressif


Ces enfants sont généralement agés entre 2 et 8 ans.


Ces enfants sont automatiquement mis sous médicaments,on les force à faire des tests psychiatriques.
Ces drogues sont testées sur des enfants qui n'ont personnes pour faire entendre leur voix.
Si elles sont dangeureuses pour les adultes,elles le sont encore plus pour les enfants.
91% des enfants vont voir un psychiatre.
C'est quelque 20 Millions de jeunes dans le monde,qui prennent ces médicaments psychiatrique.
A un congrés,des PSYCHIATRES ont admis qu'ils diagnostiguaient des enfants à des age de plus en plus jeune.
Certains disent même que les problèmes psychologiques commencent dans l'utérus.
Dans le sens ou la mère qui vas être diagnostiqué d'un trouble mental,prendra des psychotiques et enceinte c'est pas recommandé pour l'enfant.Une fois né,la mère  qui nourrira son enfant au lait maternel,offrira également la drogue ingurgité enceinte.
Une mère drogué par psychotrope qui allaitera par lait maternel,à plus de risque que son enfant meure de mort subite du nourisson.
Quand l'on donne des antidépresseurs à des femmes enceintes c'est des risques d'accouchements prématurés et d'infirmités de naissance.
 
Les Médicaments ne font qu'altérer le cerveau.
Il ne guérissent rien.
Il font de vous un patient perpétuel.
C'est exellent pour les affaires mais mauvais pour VOUS.
Et le suicide compte parmi les milliers d'éffets négatifs que l'industrie refuse de reconnaitre.
 
Un enfant qui aura des difficultés scolaire,l'école trouvera à dire qu'il a des problèmes de comportements.
 
Le traitement alternatif est:
 nutrition 
 sport
pédagogique
 
Perdre un ENFANT c'est la  pire chose qui puisse arriver à un PARENT.
 
Les enfants ne sont pas juste un " autre marché" pour la psychiatrie.
 
Ils ont besoin de:
PROTECTION
CONSEILS
 et d'AMOUR.
 
Ils ont pas besoin de DROGUES PSYCHIATRIQUES.
 

Violences extrêmes : un antidépresseur mis en cause dans une tuerie familial

Une première en France ! La justice 
et la police mettent très clairement 
en cause un antidépresseur dans le 
déclenchement d'une tuerie... 
Le geste insensé du médecin qui en 
mai dernier a massacré en Vendée sa 
femme et ses quatre enfants avant de 
se donner la mort a pour cause privilé-
giée par les enquêteurs l'hypothèse de 
l'antidépresseur Sertraline (plus connu 
sous le nom de Zoloft). 
Le procureur de la République de la Roche-sur-Yon, Xavier Pavageau, a pré-
cisé que « les analyses toxicologiques 
révélaient la présence d'une molécule à 
dosage thérapeutique, la Sertraline – un 
antidépresseur utilisé pour le traitement 
de l'angoisse et de l'anxiété. »
Nous comptons aujourd'hui pas loin 
de 8 millions de nos compatriotes 
sous psychotropes ; 6 millions d'entre eux sont régulièrement sous antidépresseurs. 
Ces antidépresseurs ont déjà maintes 
fois dramatiquement défrayé la chronique.Il n'est que de se souvenir, par 
exemple, du tueur de Nanterre, traitépar antidépresseurs, qui avait ouvert 
le feu en plein conseil municipal, 
tuant 12 personnes.
Le fait qu'à présent la justice fran-
çaise mette en cause ces substances 
dans des passages à l'acte meurtriers 
ne peut être ignoré. 
Aux Etats-Unis, le Prozac et le Deroxat, également des antidépresseurs, 
ont déjà été ciblés dans plusieurs procès pour meurtres. Pour la psychiatre 
Rima Laibow, « ces drogues créent 
des distorsions de la réalité et des 
hallucinations qui peuvent conduire 
au meurtre ou au suicide ». 
Le risque de suicide est d'ailleurs très 
officiellement reconnu comme un 
effet secondaire possible des antidé-
presseurs de type Prozac, Deroxat ou 
encore Sertraline. On le trouve clairement inscrit sur la notice accompagnant ces produits. 
En France la responsabilité des psychotropes dans les tueries et les violences extrêmes devient évidente si 
l'on passe en revue les drames survenus récemment.Sur le seul mois d'avril 2010 :
Alexi, sous traitement psychiatrique, tue 
le soigneur d'une équipe de rugby... 
A Brest, une mère de famille est tuée 
de 20 coups de couteau et le père est 
grièvement blessé par leur fils sous 
traitement psychiatrique... 
Dans l'Ariège un homme sortant de 
psychiatrie entend des voix et tue son 
propriétaire... 
Un autre encore en Bretagne, sous 
traitement psychiatrique lui aussi, 
poignarde un jeune homme de 24 ans 
et le tue...
Un homme traité à de multiples reprises en psychiatrie poignarde à mort 
un père de famille devant son fils à 
Clichy la Garenne...
Ce ne sont que quelques exemples, et 
sur un seul mois. N'est-ce pas terriblement édifiant ?
La question essentielle concernant 
des événements aussi dramatiques 
n'est pas de savoir si ces personnes 
étaient dérangées mentalement. La question est de savoir ce qui les a incitées à passer à l'acte.Et là, très clairement, les antidépresseurs et autres drogues psychiatriques 
jouent un rôle désastreux. Le fait que 
la justice prenne enfin en compte 
l'influence de ces substances est sans 
aucun doute un progrès considérable. 
Il ne s'agit pas de nier la responsabilité des criminels, mais bien de comprendre les mécanismes du passage à 
l'acte et de les prévenir. 
La Commission des citoyens pour 
les droits de l'homme demande que 
la responsabilité des fabricants qui 
ont caché les effets secondaires de 
ces substances soit mise en évidence, 
ainsi que la responsabilité des psychiatres ayant prescrit des traitements 
aux effets catastrophiques. 
La mise en cause d'un antidépresseur 
dans la tuerie de Vendée va permettre d'appuyer cette démarche et c'est 
un progrès considérable dans la lutte 
contre les dangers des traitements intensifs par psychotropes qui conduisent 
à des actes de violences extrêmes.

Trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDAH)

Chez l'enfant
Inattention


Une difficulté à être attentif de façon soutenue à une tâche ou une activité particulière. Cependant, l'enfant peut arriver à mieux contrôler son attention s'il a un grand intérêt pour une activité.Des erreurs d'inattention dans les devoirs scolaires, les travaux ou les autres activités.Un manque d'attention aux détails.Une difficulté à commencer et à terminer ses devoirs ou ses autres tâches.Une tendance à éviter les activités qui nécessitent un effort mental soutenu.Une impression que l'enfant ne nous écoute pas lorsqu'on s'adresse à lui.Une difficulté à retenir les consignes et à les appliquer, bien qu'elles soient comprises.Une difficulté à s'organiser.Une tendance à être très facilement distrait et à faire des oublis dans la vie quotidienne.La perte fréquente d'objets personnels (jouets, crayons, livres, etc.).Hyperactivité
Une tendance à remuer souvent les mains ou les pieds, à se tortiller sur sa chaise.Une difficulté à rester assis en classe ou ailleurs.Une tendance à courir et à grimper partout.Une tendance à parler beaucoup.Des difficultés à apprécier et à s'intéresser à des jeux ou à des activités calmes.Impulsivité
Une tendance à interrompre les autres ou à répondre à des questions qui ne sont pas encore terminées.Une tendance à imposer sa présence, à faire irruption dans les conversations ou les jeux. Une difficulté à attendre son tour.Un caractère imprévisible et changeant.Des sautes d'humeur fréquentes.Autres symptômes
L'enfant peut être très bruyant, antisocial, voire agressif, ce qui peut le conduire à être rejeté par les autres. 
Attention. Tous les enfants ayant un comportement « difficile » ne sont pas atteints de TDAH. De nombreuses situations peuvent générer des symptômes semblables à ceux du TDAH. C'est le cas, par exemple, d'une situation familiale conflictuelle, d'une séparation, d'une incompatibilité de caractère avec un enseignant ou de conflits avec des amis. Parfois, une surdité non diagnostiquée peut expliquer un problème d'inattention. Enfin, d'autres problèmes de santé peuvent provoquer ce type de symptômes ou les amplifier. Discutez-en avec un médecin.

La dyscalculie

La dyscalculie est un trouble persistant et spécifique de l'apprentissage du nombre et du calcul qui se caractérise par de grandes difficultés dans le domaine des mathématiques. Les enfants qui souffrent de ce trouble peinent à traiter les nombres (reconnaître et produire les chiffres, passer de l'oral à l'écrit, etc.), à mémoriser les tables (addition, soustraction, multiplication et division) et à calculer (difficultés à effectuer de simples opérations qu'ils peuvent confondre les unes avec les autres) et à comprendre ce qu'est un nombre (comprendre le lien entre le symbole et la quantité)

 

Les troubles bipolaires

Les troubles bipolaires sont des troubles de la personnalité qui touchent 1% de la population, d'après les études les plus sérieuses qui ont recemment été menées. Ils se caractérisent par des périodes de dépression qui alternent avec des periodes d'euphorie, de surexcitation. Mais le sujet peut varier entre une phase "normale" et de dépression, parfois profonde. Dans ces cas, la periode de dépression alterne avec un état "normal"
 
Pour lutter contre ces troubles bipolaires, la science tatonne encore. Deux traitements peuvent être mis en place : l'un à l'aide d'une psychothérapie, l'autre à l'aide de médicaments.
 
http://troublesbipolaires.fr/

Le syndrome maniaco-dépressif

Le syndrome maniaco-dépressif, encore appelé désordres bipolaires, est un trouble de l'humeur caractérisé par des épisodes alternant euphorie et dépression.

Une personne maniaco-dépressive va donc présenter des épisodes de dépression alternant avec des épisodes d'euphorie exagérée.
 
Les épisodes dépressifs sont marqués par des symptômes que l'on retrouve dans les autres formes de dépression : tristesse extrême et permanente, perte d'intérêt pour toutes choses, irritabilité, troubles du sommeil, manque d'énergie, troubles de la mémoire ou de la concentration, troubles de l'appétit, pensées de mort et de suicide...

 
Les causes exactes du syndrome maniaco-dépressif sont inconnues. Il s'agit souvent d'une pathologie à tendance familiale.



Mais dans tous les cas le syndrome maniaco-dépressif est en général une maladie au long cours, qui commence souvent chez l'adolescent ou l'adulte jeune et dure une bonne partie de la vie.
http://www.doctissimo.fr/html/psychologie/principales_maladies/ps_2558_maniaco_depressif.htm

PSYCHIATRIE : AIDE OU TRAHISON ?

AVERTISSEMENT

Les psychotropes (hypnotiques, sédatifs, antidépresseurs, psychostimulants, etc.) entraînent dans leur grande majorité des phénomènes de dépendance et d'accoutumance dont il est souvent difficile de se débarrasser. On ne devrait interrompre aucune cure à base de drogues psychiatriques sans avoir obtenu au préalable un avis médical. L'arrêt soudain d'un tel « traitement » risque d'entraîner des symptômes de sevrage d'ordre mental ou physique, pour les uns pénibles à supporter, comme des étourdissements, l'insomnie, l'anxiété, la tristesse, les idées noires, pour les autres plus graves, comme des accès de psychose, la dépression... 
Si vous ou votre enfant suit une cure à base de telles substances et que vous désirez l'arrêter ou adopter des médications naturelles, sans effets secondaires nocifs, il est recommandé d'en parler d'abord à votre médecin. Lorsque vous envisagez d'interrompre ce type de cure, assurez-vous de le faire par degrés, en réduisant graduellement les doses sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois, selon les cas.
http://psychotrope.canalblog.com/archives/__avertissement/index.html

 

Il est très difficile de trouver un bon psychiatre,c'est en voie de disparition

 

DROGUES PSYCHIATRIQUES

Il est évident que les gens ont des problèmes et souffrent de contrariétés dans la vie qui risque d'entraîner des troubles mentaux,troubles qui peuvent parfois être sérieux.

3030344594-1-2-aareyzmv.jpg
 
Mais prétendre que ces troubles sont des "maladies" ou qu'ils sont causés par un "déséquilibre chimique"qui peut seulement être guéri par des psychotropes dangereux est malhonnête,nocif et peut souvent s'avérer MORTEL.
 
Les psychotropes masquent la véritable cause de problèmes et empêchent souvent ceux qui en prennent de pouvoir chercher des solutions alternatives utiles en France.
 
Il est important de comprendre qu'il existe une grande différence entre MALADIE PHYSIQUE et " TROUBLE " PSYCHIATRIQUE.
 
En médecine,une maladie dois répondre à des normes strictes:
Il faut isoler plusieurs symptômes prévisibles et la cause de ses symptômes ou voir comment ils se manifestent. les maladies sont démontrées et établies à la suite de tests physiques,comme des prises de sang ou des radios.
 
En psychiatrie,il existe aucun test de laboratoire pour diagnostiquer les troubles. les psychotropes traitent les symptômes.
 
Par exemple,un patient peu présenter des symptômes tels que des frissons ou de la fièvre. En médecine,des analyses sont faites pour découvrir le genre de maladie physique,comme la MALARIA ou la TYPHOIDE,qui provoque ces symptômes.
Les psychiatres,eux ne cherchent pas la cause du trouble et se contentent de donner un psychotrope qui étouffera les symptômes.
 
En attendant,la source du problème n'est pas traité et la situation peut empirer.
 
Pour rendre leurs théories plus scientifiques,les psychiatres prétendent que les "Troubles" de leurs patients sont dus à un déséquilibre chimique dans le cerveau.
Leurs dires n'ont JAMAIS été démontrés vu qu'il n'existe ni analyse de laboratoire qui puisse évaluer l'état chimique du cerveau d'une personne vivante ni un autre moyen de déterminer ce que serait un équilibre chimique normal.
 
Inutile de le dire,la personne qui accepte un traitement à base de psychotropes prend des risques,car il existe guère de données scientifiques pour prouver leur bien-fondé.

En quoi consistent LES ANTIDEPRESSEURS???

Les antidépresseurs ont été mis sur le marché dans les années 50.
Jusqu'à la fin des années 80,il y avait 3 types d'antidépresseurs:
les Tricycliques, les Tétracycliques et les IMAO.

3030402610-1-3-0oekyqhp.jpg
 
Vers la fin des années 80,une nouvelle génération d'antidépresseurs a été mis sur le marché et promue comme ayant moins d'effets secondaires que les plus anciens:
 
Les inhibiteurs selectifs de la recapture de la sérotomine(ISRS)
Parmi les ISRS ,on trouve le PROSAC
                                          le  ZOLOFT
                                          le CELEXA
                                          le SARAFEM
                                          le  LEXAPRO
                                    et   le LUVOX
 
 
Les inhibiteurs de la recapture de la sérotomine(ISRS),comme:
                                            l' EFFEXOR
                                            le SERZONE
                                            le CYMBALTA et le PRISTIQ
 
Les inhibiteurs de la recapture de la noradréaline et de la dopamine(IRND)
comme le WELLBUTRIN
 
Il faut aussi souligner que les agences officielles du monde entier conseillent aux femmes enceintes de ne pas prendre d'antidépresseurs.
 
Les antidépresseurs peuvent causer" de l'anxiété,des attaques de panique,de l'insomnie,de l'irritabilité,de l'hostilité ,de l'impulsivité,l'akathisie(état d'agitation menant à une impossibilité de rester assis.) l'hypomanie( état d'exicitation passager ou durable)et un état de manie( psychose caractèrisée par des sentiments d'exaltation,des illusions de grandeur).
 
Le comitié des spécialistes pharmaceutiques à usage humain(CHMP) de l'agence Européenne du médicament( EMEA) à publié la mise en garde la plus sévère contre le sevrage des antidépresseurs ISRS chez les enfants ,indiquant qu'ils pouvaient provoquer chez des ENFANTS des tentatives de suicides,des pensées suicidaires , de l'agréssivité, de l'hostilité,un comportement agressif et de la colère.
 
Notons aussi que les personnes peuvent avoir de grands difficultés à se sevrer de ces psychotropes. Celà n'est pas rendu public parce que pendant des années,les entreprises pharmaceutiques et les psychiatres ont dissimulé le fait que leurs psychotropes provoquaient une dépendance.
 3030402610-1-3-0oekyqhp.jpg
Ce qui est surtout choquant, c'est que ces psychotropes se sont avérés inéfficaces.

En quoi consistent LES PSYCHOSTIMULATEURS???

En quoi consistent LES ANXIOLYTIQUES?

Les Anxiolytiques ou les Benzodiazépines et les Tranquillisants légers furent considérés à leurs débuts comme une percée médicale.
 
Le premier psychotrope  de ce genre fut le Miltown,et on finit par découvrir que ce psychotrope entrainait une très forte dépendance.
 
Les Anxiolytiques cause des états hypnotique,détendent les muscles de manière anormale,arrêtent les convulsions ou entraînent des pertes de mémoire.
Elles ont aussi un effet sédatif sur le système nerveux et rendent donc habituellement les gens somnolents. C'est pourquoi les médecins avertissent les personnes qui en prennent de ne pas conduire.
 
De nos jours,au moins 20 millions de personnes dans le monde prennent ces " Tranquillisants légers".

Dans les pays d'Europe occidentale et d'Amérique du Nord,le nombre de personnes dépendantes de tranquillisants et d'antidépresseurs a atteint des niveaux de records.
 
Alors que les Anxiolytiques sont une catastrophe en matière de santé public,l'industrie pharmaceutique encaisse chaque année des sommes effarantes allant jusqu'à 14 milliards d'Euros environ.
 
Naturellement,les patients souffrent d'effets secondaires terribles.
 
En fait,on estime que 60% d'utilisateurs d'anxiolytiques en deviennent dépendants et subissent des effets indésirables comme des colères violentes et un comportement hostile.
 
Les personnes agées sont encore plus vulnérables,car elles risquent davantage de faire des chutes et d'avoir des accidents de voiture.

 

En quoi consistent LES STABILISATEURS D'HUMEUR?

Pratiquement personne n'avait entendu parler de l'expression "Stabilisateur de l''humeur" en 1995, quand les laboratoires Abbott ont reçu l'autorisation d'utiliser l'antispamodique DEPAKOTE pour traiter les "Etat de manie aiguë".
 


Mais aujourd'hui,cette expérience est bien connue. Du point de vue de la psychiatrie,les stabilisateurs de l'humeur sont utilisés pour traiter " les troubles de l'humeur",une classification du comportement caractérisée par des changements d'humeur intenses et prolongés.
 
Le Lithium est l'un des principaux médicaments psychiatriques prescrits pour soigner les troubles de l'humeur. C'est un métal donné sous forme de sel que l'on trouve naturellement en quantités minuscules dans l'eau, les plantes,les tissus animaux et humains.
 
Le Lithium est très dangereux,étant donné que pour obtenir un effet" sédatif" le dosage,"Thérapeutique" que les psychiatres doivent prescrire est tellement toxique qu'il peut entraîner des dommages important ou même la mort.
 
Pire encore,le corps ne le décompose pas et ne le métabolise pas bien.
Pour l'éliminer,les reins sont mis à rude épreuve. En effet,selon des experts médicaux,le Lithium,ingéré à haute dose,endommage les reins dans presque tous les cas. Ce médicament psychiatrique est encore plus dangereux quand il s'accumule dans le corps,et des prises prolongés peuvent entraîner des lésions permanentes du cerveau et la mort.
 
Le Lithium est vendu sous le nom de Cibalith-S, Eskalith, Lithane, Lithizine, Lithonate et Lithotabs,ou sous les noms de DEPAKOTE ou de LAMICTAL( Lamotrigine) .
Le médicament Trileptal,prescrit contre les crises d'Epilepsie,a été préconisé comme traitement du trouble bipolaire par un psychiatre qui avait des liens financiers avec le fabricant de ce médicament.
 
On prescrit aussi du Lithium avec des antipsychotiques aux enfants souffrants soi -disant du trouble Bipolaire. ces psychotropes sont connus pour entraîner le diabète et ses défaillances hépatiques potentiellement mortelles.
 

DEFINITION POUR INFOS

PSYCHIATRE
                                                 =
Psyché= Esprit ou âme
Iatros= Médecin  donc MEDECIN DE L'AME


 
La psychiatrie est une spécialité médicale traitant de la maladie mentale ou des maladies mentales. L'étymologie du mot psychiatrie provient du mot grec psyche (ψυχὴ), qui signifie âme ou esprit, et iatros qui signifie médecin (littéralement médecine de l'âme). Le terme psychiatrie a été introduit par Johann Christian Reil en 1808, qui, d'emblée, a situé cette spécialité sous le signe de traitements qui comprenaient le traitement psychologique (aujourd'hui, on dirait « psychothérapie »).

 
D'après le dictionnaire ROBERT,le mot:
 Pharmaceutique vient du grec Pharmakeutikos, qui veut dire" POISON"
 
Ainsi vaudrait -il mieux agir avec PRUDENCE.

TOTAL: 20 MILLIONS D ENFANTS.....

 


TOTAL: 20 MILLIONS D ENFANTS SOUS MEDICATION PSYCHIATRIQUE DANS LE MONDE
 
 
L'administration de substances psychotropes aux enfants a pris des proportions épidémiques. Plus de 20 millions d'enfants et d'adolescents dans le monde prennent des drogues psychiatriques:
antidépresseurs,stimulants et antipsychotiques. Petit à petit,des enfants de plus en plus jeune sont ciblés. Aujourd'hui,l'un des segments de la population non adulte les plus touchés en matière de distribution d'antidépresseurs,ce sont les enfants qui ont 5 ans au moins-- ce qui inclut même les bébés d'un an. Nombreux sont des professionnels qui remettent en question cette vaste utilisation de produits pharmaceutiques sur les enfants.
 

PAS DE DROGUES AUX ENFANTS

 

 
Vous avez été enfant. Rappelez vous à quel point vous vous ennuyiez et vous sentiez agité en classe.
Rappelez vous que votre surplus d'énergie dans votre jeunesse vous à même valu quelques ennuis.

Drogue à l'école : comment protéger nos enfants ?
 
 
Vos parents vous ont ils drogué pour vous calmer?  Bien sûr que non !!!
 
La vérité c'est que dans BIEN des cas,les enfants sont tumultueux non pas à cause d'un trouble psychiatrique ou chimique mais......
 

 
Parce que ce sont des enfants !!!

COMMENT FONCTIONNE LA MACHINE???

En fait,c'est ce que j'explique au début du blog et sur tout le blog,prenons le cas d'un enfant qui subie des conflits familiaux au sein du cocon parental,et qui donc a de grandes difficultées d'apprentissage à l'école à cause de son mal être chez ses parents,l'école s'aperçoit de ça,et le responsable appelle pour en discuter ,ainsi le médecin de l'école entre temps l'aura collé une étiquette de : TDAH  "Trouble de déficit de l'attention  avec ou sans hyperactivité."
Une fois le diagnostique médical enclenché ,le médecin de l'école lui ordonnera deux choses: soit de placer l'enfant,soit d'aller consulter un pédophychiatre(psychiatre pour enfants) définition de psychiatre: psyché= esprit ou âme,et Iatros= Médecin donc = Médecin de l'âme,voilà dans un premier temps!!
Sans oublier la définition grec du mot pharmaceutique qui signifit" POISON"


Je continue mon explication:
 
Evidemment les parents pris au piège,afin que leur enfant soit pas placé,se rend chez un pédo psychiatre.

L'enfant en passant chez un pédo psychiatre,il lui fera une ordonnance,dePSYCHOTROPES,voir à partir de ce lien tout ce qui traite des drogues psychiatriques:

Un enfant pris tôt dans les drogues psychiatrique est généralement un futur Drogué en puissance,par le fait que son corps d'enfant s'est habitué à ses drogues psychiatriques et rend le sevrage inexistant.

Il est donc de coutume chez les drogués ,ne pouvant pas avoir leur came sans passer par la case GENDARMERIE pour consommation de drogues illicites,il est bien connu dans le monde des narcotiques,que pour se procurer ses drogues sans se faire choper,il faut passer chez un médecin se faire porter malade d'un trouble psychiatrique qui donne droit à la drogue recherché par le drogué et le tour est joué,il se fait préscrire une ordonnance qu'il court chercher à la pharmacie,ce qui fait c'est que la GENDARMERIE ne peut rien dire.
Donc pour passer entre les mailles du filet de la justice et être drogué sans te faire choper,la seul solution qu'ils ont trouvé d'ingénieux c'est la case médecin+,trouble psychiatrique= drogues psychiatrique donc des psychotropes très dangereux pour le corps.
 

Et donc cette machine continu a fonctionner avec l'aide de l'état, la justice,des psychiatres qui ont inventés ses troubles mis par écrit dans leur bible le DSM manuel des troubles psychiatriques,évidemment pour senser soigner ses troubles,les psychiatres ont aussi fait appel à des firmes pharmaceutiques pour inventer des médicaments= dont beaucoup sans avoir mis au courant la population ,que ses drogues psychiatriques sont classé dans la catégorie NARCOTIQUE les plus dangereux au même titre que la Morphine,l'Opium et la Cocaïne,l'on parle donc là des Psychostimulants ,


Il va sans dire que c'est une catastrophe en matière de santé public,car l'industrie pharmaceutique encaisse chaque année des sommes effarantes allant jusqu'à 14 millions d'Euros environ.

La surconsommation en France de médicaments d'ordre psychiatrique est totalement délirante.
 

LISTE DES POINTS A REGARDER

1/ L'ECOLE ET L'ENVIRONNEMENT SOCIAL


 
Ce sont peut être les sphères les plus troublées de la vie de votre enfant,donc commençons par elles. Etes vous allé à l'école pour Observer la classe?
Avez vous regardé le Programme scolaire?
 
Allez voir le responsable de l'école ou l'enseignant qui a rempli à l'origine le rapport sur votre enfant. Oui posez des questions franches,mais regardez aussi de vos propres yeux. Est ce que votre enfant se fait maltraiter? Y a t il des enfants ou des adultes en dehors de la classe qui le rabaissent?
 
Prenez le temps d'enquêter.
 


 
2/ La maison?
 
Peut être est ce là une zone sensible,pourtant il est vital que vous soyez honnête en répondant à ces questions. Des éléments stressants sont ils présents dans le cadre familial: 
Rivalité entre frères et soeurs, Disputes parentales, Divorce, Mauvais traitements,ect...???
 
Votre enfant regarde t-il beaucoup de violence à la télé ou joue t -il souvent à des jeux vidéos sanglants?
 
Avez vous insisté pour que tous expriment leurs désaccords et résolvent leurs différents par le dialogue?
 


 
3/ Régime et nutrition?
 
Le nombre accru de preuves indiquant qu'une mauvaise alimentation et unmanque d'exercice peuvent influer sur le comportement et l'humeur poussent les professionnels à considérer la question.Trop de sucre par exemple peut rendre un enfant hyperactif et créer l'apparition de " symptômes" qu'on associe normalement au  TDAH=Trouble de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité. ça peut aussi causer un empoisonnement.
Voici un site qui l'explique aussi très bien:


http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=trouble_deficit_attention_hyperactivite_pm

Une carence en vitamine peut aussi être la source d'une foule de symptômes. Bien qu'il existe différentes écoles de pensée,la majorité des professionnels de la santé promeuvent une bonne nutrition, de l'exercice et du sport ou des activités à l'extérieur.
 
4/ Une maladie physique sous -jacente?
 
Il est possible que votre enfant ait un problème physique non diagnostiqué( allergies, parasites, ou même mauvaise vue ou problème d'écoute) qui influe sur son comportement. Demandez à votre pédiatre de voir si ces problèmes ne sont pas présents.
 
Un examen médical approfondi peut révéler des problèmes cachés qui nécessitent de l'attention. Peut être même que des problèmes anatomiques provoquent une douleur refoulée qui joue sur le comportement.
 
Si vous commencez avec cette liste et la suivez avec zèle,vous aurez pris un excellent départ.
 
 

Drogue du viol, que faire en cas de suspicion d'agression sexuelle ?

 

Le terme drogue du viol (parfois « drogue de viol »)

 

désigne certains produits psychotropes dans le contexte d'une utilisation spécifique visant à faire absorber le produit à une personne sans que celle-ci ne le sache pour ensuite abuser d'elle (agressions sexuelles, viols, vols, violences). Ce procédé serait souvent utilisé dans les cas de « viols commis par une connaissance » (acquaintance ("date") rape en anglais). L'utilisation en elle-même est souvent désignée par le terme de soumission chimique.
Ces produits sont aussi qualifié de « drogue des prédateurs » ou de « drogue du cambriolage sexuel parfait »1.
Cet usage se rencontre dans divers milieux (bars, rave party, free party, fêtes étudiantes, soirées, boîtes de nuit, etc.). Certaines boîtes de nuit servent désormais les boissons avec un couvercle pour éviter ce genre de phénomènes2.
L'ampleur de ce phénomène est difficilement évaluable puisque les victimes le déclarent rarement par manque de certitude ou par honte.
 
Allez visiter ce lien qui parle très bien du sujet,vous allez être plus que surpris:
http://www.resilience-psy.com/spip.php?article178

11 médicaments qui peuvent causer des pertes de mémoire

11 medicaments qui peuvent causer des pertes de memoire

 

Si vous avez de plus en plus tendance à oublier des choses ou avez des problèmes de mémoire dans votre vie quotidienne, alors vous souffrez très probablement d'un problème de "perte de mémoire". On peut souffrir de perte de mémoire à court ou long terme.

La perte de mémoire à court terme est l'oubli d'événements récents, alors que la perte de mémoire à long terme est l'incapacité à garder en mémoire des souvenirs censés être conservés quelques jours ou toute une vie. La plupart des gens considèrent la perte de mémoire comme un signe de vieillesse, mais ce n'est pas forcément le cas. Le vieillissement est l'une des causes, et non la seule cause de la perte de mémoire. Des troubles de la mémoire peuvent également être déclenchés suite à l'effet secondaire de certains médicaments. Il faut avoir la sagesse de choisir une chose en comparant les effets souhaités avec le risque d’effets secondaires. Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent entraîner une perte de mémoire ; certains d'entre eux sont énumérés ci-dessous.

Médicaments anti-anxiété

Exemples: Alprazolam (Xanax), Clonazépam (Klonopin), Diazépam (Valium), Lorazépam (Ativan), et Flurazépam (Dalmane).

Pourquoi sont-ils prescrits?

Les benzodiazépines sont des médicaments contre l’anxiété. Ces médicaments améliorent l'effet du neurotransmetteur acide amino-butyrique sur leurs récepteurs respectifs, entraînant une induction du sommeil, une action anti-anxiété, anticonvulsive, euphorique, avec des effets sédatifs et une relaxation musculaire. Ils sont utiles dans le traitement de l'agitation, des troubles de l'anxiété, des spasmes musculaires, des convulsions et du délire. Ils peuvent également être utiles dans le traitement de l'insomnie et de la dépression.

Comment entraînent-ils une perte de mémoire?

Les benzodiazépines suppriment l'activité dans certaines régions clés du cerveau, y compris les parties critiques impliquées dans la formation de la mémoire et de la mémoire de transfert. En raison de leur interférence avec ces régions importantes, ils peuvent freiner le transfert des données de la mémoire à court terme à la mémoire à long terme. Fait intéressant, cet effet secondaire des benzodiazépines est considéré comme un point positif par les anesthésistes. Pour éviter les problèmes de perte de mémoire, ces médicaments ne doivent être utilisés que sur une courte durée, en particulier pour les personnes âgées.

Médicaments hypocholestérolémiants

Exemples: la Lovastatine (Mevacor), l'Atorvastatine (Lipitor), la Pravastatine (Pravachol), la Fluvastatine (Lescol) et la Simvastatine (Zocor).

Pourquoi utilisons-nous ces médicaments?

Les statines sont des médicaments hypocholestérolémiants. Ces médicaments réduisent la biosynthèse du cholestérol, et régulent les lipides dans le métabolisme. Ils sont utilisés pour traiter des niveaux élevés de cholestérol. La principale action de ces médicaments est d’abaisser le taux de cholestérol dans le sang mais seraient aussi responsable d’une diminution du « bon cholestérol » dans le cerveau.

Comment les statines peuvent entraîner des troubles de la mémoire?

Un quart du cholestérol de l'ensemble du cholestérol présent dans le corps humain se trouve dans le cerveau. Les lipides sont nécessaires et indispensables à la formation de connexions entre les cellules nerveuses et servent de lien dans la mémoire et l'apprentissage. Les statines baissant le niveau de cholestérol dans le cerveau, ils peuvent conduire à une dégradation ou même à une perte de la mémoire. Une étude publiée en 2009 dans une revue pharmacothérapeutique a constaté que trois personnes sur quatre prenant des médicaments anti-cholestérol ressentaient des effets sur leur mémoire. Evitez donc les statines pour une légère élévation de cholestérol, et leur préférer une combinaison de vitamines (B12, acide folique et B6).

Antidépresseurs tricycliques

Exemples: la Clomipramine (Anafranil ), la Trimipramine (Surmontil), l'Amitriptyline (Elavil), la Désipramine (Norpramin), l’Imipramine (Surmontil), la Doxépine (Sinequan) et la Nortriptyline (Pamelor).

Pourquoi utilisons-nous ces médicaments?

Les antidépresseurs tricycliques sont des médicaments luttant contre la dépression. Ils affectent les neurotransmetteurs (messagers chimiques naturels). Ils bloquent l'absorption des neurotransmetteurs sérotonine et noradrénaline, augmentant la disponibilité de ces messagers chimiques dans le cerveau. Cela aide les cellules du cerveau dans l'envoi et la réception de messages qui, à son tour nos rend de meilleur humeur. Les antidépresseurs tricycliques sont normalement utilisés pour la dépression, les troubles anxieux, la douleur chronique, les troubles de l'alimentation, les troubles obsessionnels compulsifs, le sevrage tabagique, les crampes menstruelles et les bouffées de chaleur.

Comment ces antidépresseurs peuvent-ils provoquer une perte de mémoire?

La sérotonine et la noradrénaline sont les principaux messagers chimiques du cerveau. Les tricycliques bloquant ces neurotransmetteurs, cela peut causer des problèmes de mémoire, une désorientation et une certaine confusion. Cet effet des antidépresseurs tricycliques dépend de la dose, c’est-à-dire qu’une forte dose peut entraîner de plus grands troubles de la mémoire. Une recherche a montré que les tricycliques provoquent des troubles de la mémoire chez 35% des personnes, et des difficultés à se concentrer dans 54% des cas. Pour éviter cet effet, ces médicaments doivent être utilisés à faible dose.

Médicaments antiépileptiques

Exemples: la carbamazépine (Tegretol), l'acétazolamide (Diamox), la gabapentine (Neurontin), la lamotrigine (Lamictal), l’ezogabine (potiga), l'oxcarbazépine (Trileptal), etc.

Pourquoi ces médicaments sont-ils prescrits?

Une crise d’épilepsie est une activité électrique anormale dans le cerveau. Les médicaments antiépileptiques diminuent l'excitabilité de la membrane en interagissant avec les récepteurs des neurotransmetteurs ou des canaux ioniques. Ils amortissent le flux de signaux dans le cerveau et limitent ainsi les crises. Ils sont efficaces dans le traitement des crises d'épilepsie, troubles bipolaires, troubles de l'humeur et manies.

Pourquoi provoquent-ils des pertes de mémoire?

Tous les médicaments qui atténuent les signaux ou les flux de signaux dans le cerveau peuvent causer une perte de mémoire. Il est mentionné dans le paragraphe ci-dessus que les antiépileptiques font partie des médicaments qui diminuent les flux dans le cerveau, ce qui peut également entraîner une insuffisance de la mémoire.

Analgésiques narcotiques

Exemples: le fentanyl (DURAGESIC), la morphine (astramorph), l’hydrocodone (Norco), l'oxycodone (OxyContin), et l'hydromorphone (Dilaudid).

Pourquoi ces médicaments sont-ils utilisés?

Les analgésiques narcotiques sont connus comme étant des analgésiques opioïdes. Comme leur nom l'indique, ils sont utilisés pour traiter les douleurs aiguës et chroniques, légères ou plus sévères. La codéine et l'hydrocodone sont utiles pour soulager la toux. Ils sont également utilisés juste avant ou pendant une opération chirurgicale.

Comment la perte de mémoire peut se produire avec des analgésiques narcotiques?

Les analgésiques narcotiques agissent en endiguant le flux des signaux de douleur dans le système nerveux central et en émoussant les réactions à la douleur. Ces deux actions des analgésiques narcotiques sont produites par les neurotransmetteurs, également impliquées dans la mémoire. C’est donc pour cela qu’ils peuvent interférer avec la mémoire à court et long terme. Lorsque ces médicaments sont utilisés sur une longue période, les risques de perte de mémoire augmentent beaucoup.

Somnifères (benzodiazépines non sédatif - hypnotiques)

Exemples: le zaleplon (sonate), le zolpidem (Ambien), eszopiclone (Lunesta).

Pourquoi ces médicaments sont-ils habituellement prescrits?

Le sommeil est nécessaire pour pouvoir prendre tous les jours un nouveau départ, et être détendu et énergique tout au long de la journée. Toute altération du sommeil rendra toute personne fatiguée et nerveuse. Cette altération apporte souvent le besoin de prendre des somnifères. Les somnifères aident à traiter l'insomnie et autres troubles du sommeil. Ils sont également utiles pour traiter l'anxiété légère. Ils aident à traiter les troubles du sommeil par l'augmentation du temps de sommeil et la diminution de la latence du sommeil.

Comment provoquent-ils une perte de mémoire?

Comme les benzodiazépines, ces médicaments se lient à des récepteurs gamma de l'acide amino-butyrique, ce qui conduit à l'inhibition de l'excitation neuronale. Ils diminuent l'activité dans certaines parties du cerveau et peuvent limiter l'interaction entre la mémoire à court et long terme par leur effet sur les parties impliquées dans le transfert de la mémoire. Ils peuvent aussi causer un état d'oubli appelé amnésie et peuvent susciter des comportements étranges comme du somnambulisme, sans aucun souvenir de l'événement au réveil. L'utilisation de ces médicaments sur le long terme entraîne un état de dépendance et de toxicomanie, et rend le sevrage extrêmement difficile.

Médicaments antihypertenseurs (bêtabloquants)

Exemples: l'aténolol (Tenormin), le carvédilol (Coreg), le métoprolol (Lopressor, Toprol), le propranolol (Inderal), le sotalol (Betapace), le timolol (Timoptic), etc.

Quelle est l’utilité de ces médicaments?

Les bêtabloquants sont l'un des groupes de médicaments antihypertenseurs. Ils ralentissent le rythme cardiaque et la pression artérielle. Ces médicaments sont généralement prescrits pour le traitement de l'hypertension artérielle. Ils peuvent également aider dans la gestion de l'insuffisance cardiaque congestive et dans la régulation des rythmes cardiaques anormaux. Les bêtabloquants agissent en bloquant les effets de l'adrénaline. Les bêtabloquants ordonnent au cœur de battre plus lentement et avec moins de force, conduisant à réduire la pression artérielle.

Comment la perte de mémoire peut-elle se produire avec ces médicaments?

Les bêtabloquants bloquant des signaux chimiques essentiels comme l'adrénaline et la noradrénaline (émetteurs chimiques importants dans le cerveau), ils peuvent entraîner des problèmes de mémoire. Pour éviter ce risque de troubles de la mémoire, d’autres agents abaissant la tension artérielle devraient être prescrits, en particulier chez les personnes âgées.

Médicaments antiparkinsoniens

Exemples: le pramipexole (Mirapex), l'apomorphine (Apokyn), le ropinirole (Requip).

Pourquoi ces médicaments son-ils prescrits?

Ces médicaments sont utilisés pour le traitement de la maladie de Parkinson (c'est une maladie neurologique progressive entraînant la perte de neurones dans une partie du cerveau appelée la matière noire), de certaines tumeurs de l'hypophyse et le syndrome des jambes sans repos ou RLS (où la personne ressent constamment une forte envie de bouger les jambes). Ces médicaments sont agonistes de la dopamine. La dopamine est un messager chimique, impliquée dans de nombreuses fonctions du cerveau, y compris la motivation, l'apprentissage et la mémoire, le contrôle de la motricité fine et l'expérience du plaisir.

Comment entraînent-ils une perte de mémoire?

Les médicaments antiparkinsoniens augmentent les niveaux de dopamine dans le cerveau en bloquant sa dégradation enzymatique, et diminuent les niveaux d'acétylcholine (un neurotransmetteur). Le niveau réduit de l'acétylcholine provoque des troubles cognitifs. Les médicaments antiparkinsoniens peuvent affecter les parties du cerveau impliquées dans la mémoire et l’un des effets secondaires possibles est la perte de mémoire.

Médicaments contre l’incontinence (anti-cholinergiques)

Exemples: l'oxybutynine (Ditropan), l’oxytrol, le darifenacin (enablex), la solifénacine (Vesicare), le trospium (sanctura) et la toltérodine (Detrol).

Pourquoi ces médicaments sont-ils prescrits?

Les médicaments anti-cholinergiques sont utilisés pour lutter contre l'incontinence urinaire. L'incontinence est l'incapacité du corps à contrôler les fonctions d'évacuation. Il s'agit d'une situation d'urgence dans laquelle envie d'uriner est si forte et soudaine qu'on ne peut pas se rendre aux toilettes à temps. Les médicaments anti-cholinergiques sont utilisés pour soulager les symptômes de l'hyperactivité vésicale et réduire ainsi les épisodes d'incontinence.

Pourquoi la perte de mémoire se produit-elle avec ces médicaments?

Les médicaments anti-cholinergiques bloquent l'action de l'acétylcholine. L'acétylcholine est un neurotransmetteur (messager chimique du cerveau) qui transporte des informations relatives à l’ensemble du corps. Ces médicaments empêchent les contractions involontaires des muscles contrôlant l'écoulement urinaire. Les anti-cholinergiques contribuent ainsi à réguler le problème d'incontinence. Dans le système nerveux central, ces médicaments inhibent l'activité dans les centres de l'apprentissage et de la mémoire. Pris sur une longue période ou alliés à d'autres médicaments anti-cholinergiques, le risque de perte de mémoire est augmenté. Une recherche menée en 2006 a montré que les effets des médicaments anti-cholinergiques sont comparables à 10 années de vieillissement cognitif. C’est-à-dire que ces personnes subiront une diminution de leurs capacités cérébrales avec une avance de dix ans. Le risque de perte de mémoire est plus grand chez les personnes âgées.

Antihistaminiques (première génération)

Exemples: la bromphéniramine (Dimetane), la clemastine (tavist), la carbinoxamine (clistin), la chlorphéniramine (Chlor-Trimeton), la diphenhydramine (bendryl) et l'hydroxyzine (Vistaril).

Quelle est l’utilité de ces médicaments?

Les antihistaminiques de première génération sont également connus comme étant des antagonistes H1. Ils s'opposent aux effets induits par l'histamine au niveau des récepteurs H1. Ils agissent en empêchant l'histamine de se lier à son récepteur, mais n'inhibent pas la libération d'histamine. L'histamine est un médiateur chimique endogène libérée par certaines cellules spéciales, les mastocytes, au cours d’une allergie. Les antihistaminiques soulagent les symptômes du rhume, de la rhinite, de l’urticaire, de l’asthme et des allergies. Ils réduisent la formation de papules causés par un allergène. Ils sont également utilisés pour traiter le mal des transports, les nausées, la conjonctivite, les vomissements, les vertiges, les étourdissements, l'anxiété et l'insomnie.

Comment ces médicaments interfèrent-ils avec la mémoire?

La première génération d’antihistaminiques sont des médicaments liposolubles. Seuls les médicaments liposolubles peuvent pénétrer dans le cerveau. Les antihistaminiques peuvent donc pénétrer dans le cerveau et interférer avec son fonctionnement normal. La première génération d’antihistaminiques sont des H1 antagonistes puissants, mais ils sont aussi des antagonistes modérés de l'acétylcholine. En réduisant le taux d'acétylcholine, ils inhibent l'activité des centres du cerveau spécifiques à la mémoire, ce qui peut conduire à une perte de mémoire. Il existe maintenant de nouvelles générations d’antihistaminiques, entraînant des risques relativement moins élevés sur la mémoire et les capacités cognitives, ils sont recommandés aux personnes âgées.

Tranquillisants (antipsychotique)

Exemples: la chlorpromazine (Largactil), l'halopéridol, le flupenthixol (Fluanxol), le pimozide (Orap), la rispéridone (Risperdal), la clozapine (Clozaril), l'olanzapine (Zyprexa), la loxapine, la quétiapine (Seroquel), le lithium, etc.

Pourquoi ces médicaments sont-ils prescrits?

Les antipsychotiques sont utilisés en particulier pour la schizophrénie (un trouble mental caractérisé par une rupture du mécanisme de la réflexion et de pauvres réponses émotionnelles). Ils sont utilisés pour la gestion de la psychose (condition anormale de l’esprit), y compris des idées délirantes ou des hallucinations, des pensées désordonnées, ou des troubles bipolaire. Ils sont également utilisés dans le traitement de l’agitation, de la manie aiguë et d'autres troubles du comportement.

Comment ces médicaments peuvent-ils entraîner une perte de mémoire?

Les médicaments antipsychotiques bloquent les récepteurs de la dopamine présents dans le cerveau. La dopamine est un neurotransmetteur et une hormone. Les antipsychotiques, en bloquant les récepteurs de la dopamine, réduisent les effets de cette dernière dans le système nerveux central. En plus de récepteurs de la dopamine, les antipsychotiques abaissent également l’efficacité d'autres récepteurs. Utilisé sur une longue période, l’un des effets secondaires possibles des antipsychotiques est une perte de mémoire. Cet effet secondaire n’est pas fréquent, mais il peut se produire chez certaines personnes prenant des antipsychotiques. Les médicaments antipsychotiques ont tendance à rétrécir le cerveau du patient. Une réduction de l'amygdale, de l'hippocampe et du parahippocampe peut se produire. Toutes ces parties du cerveau sont impliquées dans le stockage et la récupération de la mémoire. En provoquant une diminution de leur taille, les antipsychotiques peuvent causer une perte de mémoire.

Michal Vilimovsky  

Étudiant en médecine, Troisième faculté de médecine, Université Charles, Prague​

Le millepertuis

Le millepertuis ouvre aussi les portes de la mémoire, d'où son nom (mille portes) ! La plante aux mille vertus accroitrait les performances cérébrales et jouerait même un rôle dans la fabrication de nouveaux neurones au niveau de l'hippocampe (siège de la mémoire). Ses effets sur le psychisme sont reconnus par de nombreux organismes de santé

Millepertuis vertus

 

Le millepertuis, ou herbe de Saint-Jean, est une plante herbacée vivace de la famille des hypéricacées ou clusiacées selon la classification (phylogénétique ou classique), reconnaissable à ses 5 pétales jaunes. On en trouve 400 espèces dans les régions tempérées du monde entier. 

 

Vertus thérapeutiques du millepertuis

Le millepertuis est utilisé dans le traitement de la  dépression , légère et passagère. Il est enregistré dans la liste des plantes médicinales de la Pharmacopée française. Selon l'Agence Européenne du Médicament (AEM), l'usage traditionnel du millepertuis est reconnu pour lutter contre l'épuisement psychique passager et les tendances à la dépression. Mais la dépression est une maladie qui doit être diagnostiquée de façon précise par un professionnel de la santé  . 

Il agit aussi sur l'anxiété, la nervosité, le  sommeil , l'équilibre émotionnel et les effets indésirables   liés à la  ménopause . Le millepertuis est par ailleurs doté de propriétés antibactériennes et  cicatrisantes . En application externe (sous forme de pommade, de  Cataplasme ..), il désinfecte et soigne les confusions  , les douleurs musculaires et les  brûlures mineures. 

Parties utilisées de la plante

Les parties les plus utilisées de la plante sont les sommités fleuries (fleurs).

Précautions d'emploi et contre-indications

L'utilisation du millepertuis est contre-indiquée en cas de prise de medicaments   tels que les anticoagulants  oraux, les anesthésiques, la pilule contraceptive  , la théophylline, la cyclosporine et certains antiviraux. L'interaction avec le millepertuis peut en effet diminuer l'efficacité de ces médicaments. L'utilisation du millepertuis n'est pas recommandée chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans. 

Effets secondaires indésirables

Dans de rares cas, des effets indésirables sont constatés à la prise de millepertuis. Parmi eux : photosensibilisation, étourdissements, irritabilité, légers troubles gastriques et sécheresse buccale. Dans tous les cas, demandez toujours conseil à votre medecin   ou votre pharmacien . 

Prudence

Ces conseils ne sauraient remplacer l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien. Si les symptômes persistent ou empirent, il convient de consulter rapidement son médecin traitant.

14 votes. Moyenne 4.79 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×