Les Trois Juges

 

justice-1.jpg

 

*Les vrais Juges.

2973741251_1_3_1EaTLQDF.jpg

*Les Juges Savonnettes.

savon-cadum.jpg

*Les Juges 1960 ou Rigides.

juge-gif.jpg

Les Vrais Juges

Les vrais juges ont un objectif clair,le bien être de l'enfant dans sa famille si c'est possible,sinon dans un autre milieu.

S'il n'a pas d'éléments suffisamment pertinents pour décider,le vrai juge surseoira tout en demandant que soit évalué avec précaution le développement de l'enfant.Si les difficultés des parents paraissent passagères mais nécessitent un placement,il utilisera un placement relais. Sil doit se résoudre à une séparation dont on peut prévoir qu'elle sera prolongée,ses paroles qualifieront les responsabilités parentales dans cette décision,ce qui peut tout à fait s'accompagner d'un respect et d'une empathie réelle à l'égard de ces père et mère. En prenant une telle décision,il  n'éprouve pas de culpabilité par rapport à eux,et donne à l'enfant l'autorisation d'investir d'autres personnes que ses parents. je pense à un juge interdisant à un père alcoolique,pervers et psychotique,de répéter à son fils qu'il allait le reprendre,en lui indiquant que si ceçi se reproduisait une seule fois,il suspendrait les visites médiatisées pour 2 ans ; après avoir dit celà,il autorisa l'enfant présent à s'installer tranquillement dans le lieu de vie ou il était pas obligé de rester dans l'attente du retour de parents gravement délaissants. De telles audiences ont une valeur de maturation importante pour tous,soignants,éducateurs,enfants,et souvent pour les parents. On constate que dès qu'un juge se positionne clairement du côté de l'enfant,le plus souvent,le plus souvent ce dernier progresse. On attend ces audiences,on y apprend beaucoup sur l'articulation entre le judiciaire et la vie psychique,on en ressort différent.


 

Les Juges Savonnettes

 

Les juges savonnettes,très fréquents,fondent au cours de l'audience. Malgré les rapports bien argumentés qui sont à leur disposition,leur identification au parent , qui parle avec plus de véhémence que l'enfant. Ce genre de juge,trop maternel à l'égard des parents,montre parfois sa gène de devoir protéger l'enfant,comme si la souffrance de magistrat devait aider les parents à accepter sa décision. Soit il protège à moitié,soit , parce que c'est inévitable,il protège suffisamment mais pour une durée très courte, 6 mois ou 1 an, et sans aucune parole forte sur laquelle l'enfant et les professionnels puissent vraiment s'appuyer. J'ai même vu un juge proposé à des parents de signer une demande d'appel dans son bureau,après qu'il a annoncé sa décision.
Ce sont des juges sans paroles signifiante,et les parents sortent de ces audiences avec un fort potentiel reventicatif . Ils vont passer leur temps entre 2 audiences à élaborer des stratégies avec l'espoir de faire revenir le magistrat sur sa décision,au besoin en exerçant des pressions sur leur enfant pour qu'il fasse la même demande au juge.

 

Les Juges 1960 ou Rigides

Ces Juges rigides défendent leur interprétation de la loi qu'ils considèrent comme étant la vérité absolue. C'est pourquoi ils constituent le modèle dominant ( au sens d'imposer son point de vue) , et font en sorte d'être les seuls représentants de leur corps professionnel dans la plupart des instances officielles et auprès des médias.
 
En dépit de leurs apparences humanistes,leur préoccupation n'est pas le bien être de l'enfant. Ni l'évaluation des résultats de leurs décisions, ni les connaissances ne les intéressent réellement .

juges2.jpg

 

Ils sont totalement identifiés aux parents, aveuglément convaincus de la valeur sacrée et intouchable du lien parent-enfant, si bien que ce qui leur importe,c'est qu'un placement , s'il est inévitable ,soit toujours transitoire car il leur est impossible de saisir la différence entre maintenir un enfant dans sa famille et maintenir des liens entre l'enfant et sa famille.
Si une expertise est décidée, ils choisissent l'expert davantage en fonction de ses options idéologique qu'en fonctions de ses compétences. Si une expertise précédente souligne la nécessité d'une séparation parents-enfant, ils multiplient les demandes d'expertises ,parfois trois à la suite, jusqu'à trouver l'expert qui va dans leur sens . Puisqu'il leur est insupportable de penser à la souffrance d'un enfant, ils devraient changer d'affectation .
 
Il est rare que dans notre société , si peu d'hommes et si peu de femmes commettent des dégâts aussi nombreux, aussi graves , et pendant une durée aussi importante .Ces magistrats , qui exercent  des fonctions supérieures , devraient avoir des  connaissances supérieures . En méprisant le savoir , ils ont certes la légalité, c'est à dire le pouvoir,mais ils n'ont plus aucune légitimité . Ils ne sont plus respectés, mais craints. Nous devons renoncer à demander à ces juges de devenir enfin raisonnables.


Source: Ces enfants qu'on sacrifient de Maurice Berger 

Pour lire le chapitre suivant allez sur le lien suivant : http://sosfamillendanger.e-monsite.com/pages/le-temps-de-l-histoire-sociaux-judiciaire/des-histoires-de-placement.html


ces-enfants-qu-on-sacrifie-reponse-a-la-loi-reformant-la-protection-de-l-enfance.jpg

 

14 votes. Moyenne 4.79 sur 5.

Commentaires (1)

1. zeghoudi 11/07/2012

Et parfois il peut arriver que on tombe sur un juge qui souffre de trouble de comportement et personnalitée et qui ce prend pour les 3

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau