MALTRAITANCE ET ENFANTS EN DANGER

 

 

 

 

 

 

 

Historiquement , la reconnaissance de la Maltraitance apparaît tard dans la littérature: alors que dans l'antiquité Gré-Romaine le père a droit de vie et mort sur les enfants et que,au moyen âge,l'enfant reste conçu comme un être totalement modelé par son éducation,ce n'est qu'a la fin du 19ième siècle que ses droits sont envisagés.

 

C'est en 1860,qu'un professeur en medecine légal fait à Paris la 1ière description clinique d'enfant battus,mais il faudras attendre 1887 pour qu'une loi INTERDISE les CHATIMENTS CORPORELS des ECOLIERS et 1889 pour qu'une PROTECTION DES ENFANTS MALTRAITES soit établie.

 

L'état crée ensuite un certains nombres d'institutions et de fonctions professionelles qui ont pour mission de proteger l'enfant:

 

1912: Juges spéciaux pour mineurs( JUGES POUR ENFANTS)

 

1945 : Aide SOCIALE A L'ENFANCE (ASE)

 

1945 : PROTECTION MATERNELLE ET INFANTILE (PMI)

 

Plus tard,la loi du 10 Juillet 1989,relative à la prévention de mauvais traitements à l'égard de mineurs et à la protection de l'enfance,rend les auteurs de sévices pénalement punissables,en même temps qu'une CONVENTION INTERNATIONALE sur les DROITS DE L'ENFANT est rédigée par les NATIONS UNIES.

 

Celle-ci souligne la nécéssité d'assurer la PROTECTION PHYSIQUE et MORALE DE L'ENFANT.

 

Cette prise de conscience finalement récente de la réalité morale ou psysique de l'enfant met un terme à l'idée reçu selon laquelle la relation entre un enfant et les adultes les plus proches de lui serait systématiquement facile voir idéale.

 

Mais les résistances du passé à cette prise de conscience laissent encore leurs traces,dont les MEDIAS relatent désormais quasi quotiennement l'existence(PROCES POUR ANCIENNE AFFAIRES DE PEDOPHILIE,REVELATIONS TARDIVES D'AFFAIRES FAMILIALES SORDIDES.....)se laissent parfois aller à une information parcellaire mâtinée sensationel.

 

DEPOSITAIRE DU SECRET

Tant qu'un traumatisme n'est pas assumé,il est toujours vivant.

 

Un traumatisme mental est un événement que nos stuctures psychiques n'arrivent pas à digérer.

 

Un événement montreux,effrayant. Quelque chose dont les mots ne peuvent pas rendre compte. On ne peut en parler,c'est la peur,l'éffroi,la honte!

 

Et lorsque la honte d'y avoir été impliqué interdit d'en parler,alors on enferme cet événement traumatique dans une explication mensongère,et c'est cet événement enterré dans un mensonge qui se transmet de l'inconscient des parents à celui de l'enfant,et engendre ce que la psychanalyste contemporaine appelle un " FANTOME".

 

Une histoire transmise avec une explication mensongère fait des ravages dans l'inconscient des lignées.

 

Le fantôme peut provenir de l'histoire du père,de la mère,ou d'un ancètre plus éloigné dans le temps.

 

 

Lorsqu'un fantôme se transmet au sein d'une famille,les parents n'en sont responsables que par leurs omissions,dans la mesure ou le secret sur un événement qui les a traumatisés,eux ou leurs propres parents.

 

Le fantôme est toujours le contrecoup d'un événement familial ayant impliqué :

 

Le sexe ou la mort de façon traumatique, le viol, un inceste, un emprisonnement, un crime, un événement,soit tenu secret, soit masqué par des explications mensongères.

 

Ce sont toujours les secrets de famille, qui engendrent des fantômes, mais si ceux-çi peuvent se transmettre d'une génération à l'autre,celà provient d'une activité psychique propre à l'enfant,celle que les psychanalystes appellent "L'IDENTIFICATION"

 

Voilà pourquoi il est temps de sortir ses enfants placés abusivements de leurs contextes,car en grandissant ,leurs psychismes aura été basé UNIQUEMENT sur des MENSONGES,et donc là une fois ADULTE,à ses 18 ans,cet adulte qui aura été un ENFANT DOSSIER prendras compte des écrits sur son dossier au PALAIS DE JUSTICE ou/ et à l'AIDE SOCIALE A L ENFANCE, ce DOSSIER écrit de MENSONGES.

 

A votre avis,comment et dans quelles  cirscontances ,l'ADULTE vas poursuivre son CHEMINEMENT?

 

C'est à partir d'informations érronés comme tels que l'enfant devenu adulte,vas rencontrer d'énormes échecs dans sa vie sentimentale,professionnelle,et avec les autres.

Ce sont par la suite ,ces mêmes personnes,que l'on rencontre dans la vie de tous les jours avec comme un vide en elles-même,se cherchant des repères pour vivre sereinement,sans avoir des problèmes relationelles avec eux-même ainsi que les autres.

 

Ce vide aussi,à rattraper avec leurs parents biologique,c'est un double vide aussi pour les parents qui ont étés abandonnés par ce placement abusif de leur(s) enfant(s).Donc vu sous cet angle,il y a deux plaies,celle des parents,et celui de l'enfant.

 

Il est donc bon de prendre du temps avec l'enfant devenue adulte,et de se poser mutuellement.

Se poser les bonnes questions,pour avoir les bonnes réponses.

Et je puis dire,qu'il n'est pas rare que ce soit les enfants devenue adultes qui font des recherches généalogiques,afin de comprendre pourquoi ce placement abusif dont ils ont étés victimes.

Il n'est pas aussi rare de découvrir dans l'arbre généalogique,des aieux eux aussi placés à l'assistance public,ce qu'on appel donc la mémoire généalogique.

 

car le proverbe dit bien ceçi:

Pour savoir ou l'on vas

Il faut savoir d'ou l'on viens.

 

 

La suite  sur ce lien : http://sosfamillendanger.e-monsite.com/pages/1-les-schemas-parentaux.html

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.