Comment détruit on des familles?

L'inceste:

l'enfant qui subit l'inceste est trahi par:
Soit par ses deux parents (l'un actif et l'autre passif)le passif le sait mais ne dit rien.
Autre cas l'un actif et l'autre dans le déni.
*L'enfant est trahi donc en premier par son parent.
*Selon le traumatisme vécu,si l'enfant se renferme sur lui meme,la justice décidera ou pas si l'enfant est réellement victime.Si l'enfant n'est pas reconnu Victime,elle est doublement trahi par les adultes.
*A l'age adulte,si le secret est dévoilé,la famille' etant dans le déni et renvoie la faute sur l'enfant.
L'enfant devenue adulte est triplement trahi.

Le viol:

Dans l'enfance: Par un membre de la famille autre que les parents et ou  par un ami de la famille.

Chez l'adulte: Au hazard au coin d'une rue,femmes seule avec ou sans enfants,handicapés,personnes agées. 

Violence conjugale

1/Dans beaucoup de cas encore,certaines femmes demandant de l'aide,se voit placer ses enfants,par l'ASE.Et pour les récupérer,c'est un vrai parcours du combattant.

2/Chez d'autres couples,des enfants étant en réel danger (Maltraitance physique et psychologique ,sont laissés à leurs parents,alors même que les intervenants sociaux et judiciaire soient au courant.

Dans bien des cas,la société est dans le déni le plus totale et attend qu'un drame arrive pour agir,Mais là c'est encore trop tard.


Placement Abusif d'enfants= à de la  (déportation) déplacement d'enfants vers un autre lieu= c'est un crime.Comme la déportation d'enfants vers les camps d ' extermination.



20% d'enfants sont réellement maltraités contre
80% d'enfants bientraitants,mais déporté,(placés) abusivement chez de nouveaux parents(maltraitants)

Il est sur que 20% d'enfants Maltraités ,c'est pas assez de dossiers à traiter, pour garder un emploi au sein de l'ASE ex DDASS.

Par contre,pour garder son emploi,il y a une autre solution,c'est prendre les 80% d'enfants Bientraitants,monter un dossier avec de fausses accusations sans preuves et sans fondements,et aussi dans bien des cas sur des appels anonymes malveillants de la famille,de l'ex conjoint,d'un ami de la famille,juste par vengeance personnelle.

Voilà comment on peut détruire une famille entière sur des accusations mensongères et de faux témoignages.

Les troubles du comportement : la dépression chez l'enfant

Il n'est jamais simple de détecter un état dépressif chez un petit enfant, particulièrement quand il ne maîtrise pas encore le langage. Signe le plus fréquent : l'alternance rapide et brutale d'états affectifs extrêmes et opposésLes symptômes avant 24 mois .

 


Jusqu'à deux ans, les signes les plus récurrents sont :
- un état de prostration,
- un regard éteint,
- l'isolement,
- l'indifférence à l'entourage,
- l'absence de manifestations d'éveil,
- la non-participation aux jeux des tout-petits,
- mouvements de balancement du corps,
- retard des grandes acquisitions psychomotrices,
- retard de l'acquisition du langage,
- anorexie,
- troubles du sommeil. Les symptômes après 24 mois
Bien sûr, tous ces signes ne se manifestent pas forcément ensemble, mais ils témoignent d'une tendance à la dépression quand ils persistent au-delà de quelques mois. A partir de 24 mois, quand le petit commence à s'exprimer, les manifestations prennent un ton différent. On continue à observer les symptômes dépressifs évoqués précédemment, auxquels viennent s'ajouter :
- un comportement agressif,
- une attitude de lutte,
- des troubles de la sociabilité,
- des difficultés à s'autonomiser,
- une énurésie prolongée.
Les raisons de la dépression
Le thème de la perte est très fréquent chez l'enfant dépressif, qu'il s'agisse d'une perte définitive (décès), prolongée (séparation), ou temporaire (éloignement d'un parent). Entre 12 mois et 36 mois, les séparations brutales sont génératrices de grandes angoisses. Enfin, la frustration affective ou bien une éducation excessivement sévère sont aussi susceptibles de provoquer un état dépressif.

Prétextes de Placement des enfants hors du domicile familial

Nous les mamans si on allaite on est trop fusionnelle donc maltraitante, si on allaite pas on est pas assez affectueuse.

Si on écrit sans faire de faute d'orthographe on est prétentieuse intellectuelle. Si on fait des fautes à tous les mots on est débile

Si on dénonce les maltraitances d'un père voir de l'inceste (si si ça existe, ils ne sont pas tous parfaits) on a le syndrome de munchhausen et il faut nous enfermer. Si on ne les dénonce pas on est complice.

Si on pleure on est dépressive, si on ne pleure pas on n'a aucun sentiment.

Si on gueule on est hystérique, si on ne dit rien on est dans le déni.

Si tu es au RSA, on te dit que tu n'a pas assez de moyens financiers pour subvenir à tes enfants.et qu'il faut trouver un travail.


Si tu travaille, on te dit ,qui vas garder les enfants???

Si tu pleure suite à un deuil,c'est que tu es dépressive.

S.D

Placement des enfants hors du domicile familial

Certaines personnes mal intentionnés,afin de se faire nommer TIERS DIGNE DE CONFIANCE

use de cette loi: Placement des enfants hors du domicile familial
dont le principe est celui çi:


Principe
Les parents "malades" ou "hospitalisés" qui se trouvent dans l'impossibilité momentanée de s'occuper de leurs enfants, peuvent les confier temporairement au service de l'aide sociale à l'enfance (ASE). C'est ce qu'on appelle aussi des  "abandons en trompe-l'oeil

 

Au sein de l’Assistance publique, deux conceptions de l’aide à l’enfance s’opposent. L’administration est désireuse d’accueillir définitivement l’enfant afin de le soustraire à des influences familiales jugées néfastes. Les parents, eux, acceptent une cession provisoire de la tutelle en attendant des jours meilleurs. Ces abandons en trompe-l’œil révèlent un besoin d’État-providence de la part de familles pauvres.

Voir l'article suivant qui en parle : http://sosfamillendanger.e-monsite.com/pages/le-temps-de-l-histoire-sociaux-judiciaire/le-placement-d-enfants-dans-l-histoire-laure-famillendanger-2.html


Les enfants sont alors placés dans une famille d'accueil ou dans un établissement proche du domicile des parents.
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F959.xhtml

Hors,je connais une personne qui a été hospitalisé de force,sur une crise d'angoisse,maquillée en Tentative de suicide.Suite à celà,ses enfants ont étés placés à la demande d'un tiers(de la famille)

Démarches
La demande est faite en principe par les parents, sur le conseil d'un travailleur social.

Combien de personnes,dont je traite les dossiers,ont eu à faire à des dénonciations calomnieuses,de la part de la famille,par vengeance personnel,en trichant sur la vérité,suite à un secret familiale, soit des grands parents,ou des tantes,en tout cas un membre de la famille.

 

Pour lire la suite,allez sur ce lien dont le titre est : MALADIE ORPHELINE QUI PEUT SURVENIR SUITE A UNE INJUSTICE

http://sosfamillendanger.e-monsite.com/pages/maladie-orpheline-qui-peut-survenir-suite-a-une-injustice.html

 

 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×